top of page

Commentaire du Message du 25 donné
par la Reine de la Paix à Medjugorje

Chaque 25 du mois, un message est confié par la Gospa ( la Mère de Dieu ) à la paroisse de Medjugorje et au monde entier . Ces messages donnés pour raviver notre foi chrétienne sont traduits en de nombreuses langues .

Ils sont donnés par l'intermédiaire de la voyante Marija Pavlovic .

Au début des apparitions, de tels messages étaient donnés les jeudis pour la paroisse de Medjugorje uniquement . Puis ils furent donnés tous les 25 du mois pour le monde entier . Ces messages continuent à être donnés jusqu'à aujourd'hui .

Message confié à Marija Pavlovic-Lunetti 

pour la paroisse de Medjugorje 

et le monde entier . 

Commentaire du Père Marinko Sakota sur le message du 25  Mars  2024 donné par la Reine de la Paix à Medjugorje et confié à la voyante Marija Pavlovic .

« Chers enfants, en ce temps de grâce, priez avec moi pour que le bien triomphe en vous et autour de vous. De façon particulière, petits enfants, priez en union avec Jésus sur son chemin de Croix. Déposez dans vos prières cette humanité qui erre sans Dieu et sans son amour. Soyez prière, soyez lumière, soyez témoins auprès de tous ceux que vous rencontrez, petits enfants, afin que le Dieu de miséricorde vous fasse miséricorde .  Merci d’avoir répondu à mon appel. »

 

( Message du 25  mars  2024  )

« Chers enfants, en ce temps de grâce, priez avec moi pour que le bien triomphe en vous et autour de vous. »

Nous pouvons penser que les temps dans lesquels nous vivons sont difficiles. C'est vrai mais la Vierge Marie nous dit que c'est le temps de la grâce. Il ne faut pas oublier cela ! Même si c'est difficile, nous vivons toujours dans un temps de grâce. Nous, exactement nous, toi et moi, vivons une période spéciale où le Paradis s'ouvre à nous d'une manière spéciale, où notre Mère Marie a décidé de nous rejoindre dans notre voyage et de changer ce monde avec nous, avec toi et moi. Comment être indifférent ?

Notre Dame dit : "Priez ! ” En changeant le monde, Notre-Dame commence toujours par la prière. Rien sans la prière !

"Priez avec moi ! "Notre Dame veut que nous priions avec elle. Alors Notre Dame prie. Désormais, quand nous prions, réalisons que nous prions avec la Mère. Nous ne sommes pas seuls mais avec la Vierge Marie.

Notre Dame prie afin "que le bien triomphe en nous et autour de nous". Quand nous prions, notre intention est la même : que le bien prévale en nous, en vous et moi, dans notre famille, autour de nous, dans notre pays, ville, paroisse, état, monde.

Qu'est-ce qui est bon ?

Quand l'amour, la compréhension, la confiance et l'acceptation des autres règnent dans notre famille – c'est de la bonté.  Quand il y a la paix, l'unité et la communion - c'est bon. Quand on pense aux autres et qu'on aide les autres - c'est bien. Quand on n'oublie pas la prière et l'Eucharistie - c'est bien . Quand nous élevons des enfants pour vivre avec Jésus ,  c'est bien.

Qu'est-ce que le péché ?

C'est dommage quand ce bien est détruit. Quand il n'y a pas d'unité, de paix, de joie, de confiance dans la famille ,  c'est un péché parce que le bien a été détruit ;  ce qui est sain et beau a été détruit.

Si Notre Dame dit "triomphe en vous ", on parle d'un combat. On sait que parfois on bataille en nous-même  pour le bien : quand on est attaqué par une mauvaise pensée envers une autre personne, par l'envie, par la haine, par le non-pardon ... Quand il y a une bagarre de famille, quand il n'y a pas de dialogue ... Quand les enfants et les jeunes sont confrontés à de nouveaux phénomènes imposés par l'idéologie du genre...

Qui va gagner cette bataille ? Qui et qu'est ce qui gagne en toi, dans ton cœur ? Dans ta famille ?

Prions avec la Mère pour que le bien l'emporte en nous et autour de nous !

« De façon particulière, petits enfants, priez en union avec Jésus sur son chemin de Croix. »

Notre-Dame nous apprend à prier : « rejoignez Jésus dans son chemin de Croix ».  En cela Marie est un exemple .  Elle a suivi Jésus, lui est restée fidèle, l'a rejoint et sa souffrance même quand tout le monde l'a quitté, quand ils l'ont condamné, fouetté, craché dessus, insulté. Elle l’a suivi à  la croix et à la mort. Et encore plus loin : dans la tombe ! Et puis quand, selon la compréhension humaine, il n'y avait pas d'autre pensée que : c'est fini ! Il ne reste plus rien ! DÉCEPTION ET DÉCEPTION !

Mais malgré tout, Marie a persévéré et est restée fidèle à Jésus. Et à la fin ? Résurrection ! La vie a gagné, la lumière était plus forte que l'obscurité, l'amour que la haine .

Le chemin de la Croix de Jésus, et surtout la crucifixion et la mort sur la croix, est une école pour nous. École de la liberté et de l'amour ! Et quand ils l'appellent le dimanche des Rameaux : Hosanna ! Et quand cinq jours plus tard, ils crient à plein poumons  : crucifiez-le ! Malgré tout, Jésus reste libre. Sur la croix, entouré de tous côtés par la haine, les insultes, les crachats, Jésus se tient libre. Il prie  pour ceux qui l'ont crucifié pour que le Père leur pardonne.

Au milieu de la haine, Jésus aime. Quelle école c'est pour nous tous, pour nos enfants, pour les jeunes, pour les couples mariés, pour les prêtres ! En Occident  on enlève les croix des chambres et on dit  : La croix ne devrait pas être placée devant les enfants pour voir une chose aussi terrible ! Qu'est-ce qu'on va mettre devant  les enfants et les jeunes ? Quels sont les modèles ? (… )

Allons-nous mettre devant les enfants et les jeunes des gens si égoïstes qu'ils ne se soucient que d'eux-mêmes ? Va-t-on leur permettre de grandir en une idéologie du genre qui offre tout ce qui est contre la volonté de Dieu ?

C'est pourquoi la Mère veut que nous rejoignions Jésus sur son chemin de Croix pour rester libres, connaître le véritable amour, s'en inspirer et s'efforcer de vivre cet amour !

« Déposez dans vos prières cette humanité qui erre sans Dieu et sans son amour. »

Notre Dame veut que nous priions pour l'humanité. Pourquoi ? Parce « qu’ elle erre  sans Dieu et sans son amour». L'humanité est en errance . Cela signifie qu'elle a perdu et oublié la direction , la Parole de Dieu, les dix commandements, l'Évangile. C'est pourquoi beaucoup de gens ne savent plus ce qui est vrai, ce qui est juste et comment vivre correctement. Ils vont tout avaler  et acceptent tout ce que les médias et les morales absurdes leur offrent sans esprit critique .

Chaque jour notre intention de prière devrait être celle-ci : pour le monde dans lequel nous vivons, que ce monde trouve Jésus qui est le Chemin, la Vérité et la Vie.

«  Soyez prière, soyez lumière, soyez témoins auprès de tous ceux que vous rencontrez, petits enfants, afin que le Dieu de miséricorde vous fasse miséricorde . » 

Notre Dame veut aider ce monde, mais elle ne peut pas le faire sans nous ! C'est le message fondamental de Medjugorje. Notre Dame veut être prière,  lumière et  témoin pour les gens, mais elle ne peut le faire qu'à travers nous, à travers moi et toi. Elle veut dire à tous les hommes : tu es enfant de Dieu et le mien ! Dieu t'aime , Dieu te pardonne ! N'oubliez pas Dieu et les valeurs éternelles ! N'oubliez pas l'amour de Dieu, le Dieu qui vous a créé avec un amour indescriptible, qui a donné sa vie pour vous, qui veut que vous soyez avec Lui pour toujours.

La Vierge Marie veut le dire à chaque personne sur Terre, mais elle ne peut le dire qu'à travers toi et moi. Décidez-vous, faites un choix ! Si vous choisissez la Mère et son chemin, que la bénédiction soit sur  vous et votre famille ! Sachez que  ce n'est pas un chemin facile, mais il remplit le cœur d'un bonheur indescriptible. Parce que quoi de plus beau et de plus doux que d'être les mains, les yeux, la voix de la Vierge Marie...

 

Traduction : Marie-Laure D.

 

 

 Père Marinko Sakota 

Le Père Marinko Šakota est le précédent  curé de la Paroisse de Medjugorje .

Voici un extrait de sa biographie extraite du site officiel de la paroisse de Medjugorje .  

  « Il est né à Čitluk le 12 juillet 1968. Il a fréquenté l'école élémentaire ainsi que sa première année de lycée à Čitluk. C'est alors qu'il choisi de rejoindre les franciscains et entre au séminaire franciscain de Visoko. Il y finit sa deuxième année de  lycée, ensuite il fréquente le lycée des Jésuites à Dubrovnik, où il a passé son Baccalauréat. Il reçoit l'habit franciscain le 15 juillet 1987 à Humac où il passe un an de noviciat. De 1988 à 1989 il fait son service militaire dans l'armée populaire de Yougoslavie. Il commence ses études de philosophie et de théologie à  l'institut franciscain de théologie à Sarajevo (de 1989 à 1990), il continue ensuite à l'université des Jésuites à Zagreb (de 1990 à 1992) et termine ses études à Fulda en allemagne (de 1992 à 1995) où il a été diplomé. Il a fait ses voeux perpétuels à Široki Brijeg en 1993, est ordonné diacre à Zagreb le 10 février 1996 et prêtre à Frohnleiten le 13 juillet  l996.
Il passe un an au monastère franciscain de Innsbruck (1996 à 1997) en tant que coadjuteur, ensuite il est assistant spirituel à Frohnleiten (de 1997 à 1998) et chapelain à Augsburg (de 1998 à 2000). Il est chapelain à Mostar (de 2000 à 2003), puis curé de paroisse à Gradnići (de 2003 à 2010). A partir de septembre 2010 il est chapelain à Medjugorje. Après le décès du curé de Medjugorje, le Père Marinko devint  le nouvel Curé de la paroisse jusqu’en août 2022  .  »

bottom of page